Aller au contenu

L'exposition du fuchsia

Ou planter ou poser vos fuchsias ?

Nord ? Sud ? Est ? Ouest ?

L'ensoleillement préféré du fuchsia reste mi-ombre : c'est à dire au soleil le matin et à l'ombre l'après midi.

Si les plantes sont installées au 15-20 avril, elles ont le temps de s’acclimater progressivement aux rayons d’un soleil estival. Toutefois, si vous devez installer une plante après le 15 mai, il conviendra de la protéger pendant quelque temps par un ombrage approprié. Les feuillages foncés supportent mieux le soleil, mais ce n’est pas une règle absolue.

En ce qui concerne l’exposition, si le fuchsia n’est pas considéré, à juste titre, comme une plante de plein soleil, on peut dire que les variétés vivaces supportent généralement bien le soleil. Certaines variétés à feuillage panaché requièrent même une exposition ensoleillée pour que les couleurs dorées, vertes et jaunes ou cuivrées ressortent avec éclat.

Ceux d’entre vous qui possèdent un jardin en climat protégé peuvent tenter d’acclimater des variétés à fleurs blanches, qu’il conviendra impérativement de planter à l’ombre.

Les vents dominants peuvent également jouer un rôle : un fuchsia soumis à l’action directe d’une bise froide du Nord souffrira bien sûr beaucoup plus qu’un fuchsia planté à l’Ouest ou à l’Est, à l’abri d’un mur par exemple.

On peut considérer que la première année, la plante s’installe, son système de racines se développe (certaines variétés peuvent atteindre une hauteur d’1 mètre 20 à la fin de l’été). Toutefois la plante reste encore fragile, et il conviendra de la protéger avant les premières gelées avec des feuilles, des fougères, de la paille ou même un film plastique… On peut même incorporer un peu de fumiers pour former une couche chaude. Certains préconisent à la plantation d’enterrer le collet de la plante de 5 à 10 cm plus profond que la normale. C’est peut-être efficace, mais on augmente le risque de pourriture.

En ce qui concerne la partie méridionale de la France, ce serait plutôt la canicule et la sécheresse atmosphérique qui constitueraient des facteurs limitant de culture. Dans ces régions, les Hybrides Triphylla, résistants aussi bien à la chaleur qu’à la sécheresse semblent être les plus appropriés à la pleine terre.

Comment faire en cas de la canicule ?

Ma grand-mère nous disait souvent, « il n’y a plus d’été », plus de chaleur… De mon temps, nous ne pouvions pas travailler dans « I’tantôt », seulement la soirée.

Maintenant nous trouvons qu’il y a trop de chaleur, mais il faut relativiser et prendre du recul. Les journées très chaudes ont existé avant nous, mais nos plantes préférées n’étaient pas cultivées de la même manière.

Les fuchsias de nos grand-mères étaient, pour la plupart, en pleine terre, en façade des maisons et cette façade était toujours dirigée vers l’est, la moins exposée au vent froid d’hiver et à la pluie d’ouest.

Mettez vos fuchsias en pot le plus à l'ombre possible, sous un arbre par exemple. Prenez garde à ne pas le sur-arroser, maintenaez une fraicheur dans le pot sans que les racines soient à tremper constamment dans l'eau. Privilégiez aussi l'arrosage par brumisation sur le feuillage.